1991 – Trek 8000 Aluminium

Trek a construit sa réputation sur ses cadres assemblés par collage. Plus discret que son grand frère 8700 et ses couleurs fluos, le 8000 était aussi plus accessible.
I

1991 Trek 8000 Aluminum

  • Origine : USA
  • Cadre : Tubes Aluminium Easton 7000 E9 db T6 collés sur raccords alu
  • Fourche :

    Tange Chromo Big Fork

  • Périphériques : Matrix/Trek
  • Transmission : Shimano XT M735 – DX
  • Freins : Shimano DX
  • Roues : Matrix/Trek -Shimano DX

 

Chez Trek en 1990, il y en a pour tous les goûts: de l’acier, de l’alu et même du carbone… De la brasure à la résine époxy, Trek fabrique ses cadres en collant des tubes dans des raccords (Ce qu’ils appellent fièrement l’Advanced Bonded Technologie). Ce procédé offre plusieurs avantages. D’abord, on évite les températures de fusion nécessaires à toute soudure et les qualités mécaniques des tubes sont ainsi conservées. Ensuite, il est possible d’assembler entre eux des matériaux différents comme l’alu et le carbone. Bien sûr, quelques sceptiques vont s’exprimer sur la solidité et la pérénité du collage. Pourtant, cette technique développée dans l’aéronautique aura fait ses preuves depuis longtemps dans le cycle, surtout dans les années 70 avec les sociétés Vitus ou Alan, puis plus tard dans le VTT avec Reflex , Yeti et son C26… et Trek.

Dans la presse spécialisée, le Trek 8000 sera le modèle emblématique de la marque dans les publicité. Son cadre  en aluminium utilise les même raccords et la même géométrie que les modèles 8700 et 8900 en carbone. Les tubes sont les fameux Easton  E9 double butted de série 7000. Le tout est collé, assemblé, passé au four puis monté dans les ateliers Trek dans le Wisconsin. Seule la fourche Tange Big Fork  en acier Chromo provient du Japon. Tout de blanc vêtu, l’ensemble est sobre, sérieux, aux antipodes des teintes fluorescentes des modèles en carbone. Les passages des gaine se font par le tube supérieur et imposent une astuce particulière pour actionner le dérailleur avant. Sans fioritures ou pièces exotiques, le Trek 8000 reste sur de l’éprouvé en mélangeant les groupes Shimano XT et DX. Quelques pièces maison siglées Matrix comme les pneus, les jantes ou la potence complètent le montage. Résultat : le vélo est toujours en parfait état de fonctionnement 28 ans plus tard  et les collages ont encore l’air de tenir le coup.

Moins tape-à-l’œil que ses frères en carbone, le Trek 8000 est une machine de compétition avec de sérieux atouts: Un prix  plus abordable pour un comportement finalement proche de ses frères composite : raideur quasi identique pour un super rendement et très précis dans les single sinueux. Seule différence notable : un poids supérieur d’1kg. Équilibré, le Trek 8000 tire bien son épingle du jeu sur tous les terrain.Agréable en grimpette ou sur les portions plates qui nécessitent des grosses cuisses, le Trek aime la vitesse. Évidemment, les amateurs de ruades et de Rock’nRoll seront servis dès qu’une descente s’amorcera.

Trek va encore utiliser longtemps la technique du collage. Le cadre alu du 8000 va évoluer jusqu’en 1997. Aussi, en 92, Trek développera ses premiers tout suspendu sur la même base. Lié à l’identité de la marque, l’assemblage par collage servira de base pour Trek dans le développement de sa technologie OCLV. En clair, on assemble des tubes en fibres de carbone dans des  raccords non pas métalliques mais en composite, permettant ainsi de mieux maîtriser les problèmes de dilatation et de poids. Révélée au grand public en 1993, cette Technologie révolutionnaire est d’ailleurs toujours d’actualité sur les Trek en carbone actuels.