1991 – Cannondale SE2000

Il n’était pas le plus efficace de sa catégorie ;  pourtant le Cannondale SE2000 sera l’icône des tous premiers VTT à suspension arrière qui ont débarqué en France.

I

1991 Cannondale SE 2000

  • Conception : USA
  • Fabrication : USA
  • Catégorie : Vintage (1990-1996)

 

Aluminium 6061 T6 Cannondale

Suspension arrière “Elevated Suspension Technology” Amortisseur Ressort Huile Works Performance

Aluminium 6061 T6 Cannondale Pepperoni

Jeu de direction Shimano Deore XT M735

Potence Girvin Flexstem

Cintre Ritchey Force Lite

Pédalier Ritchey Logic – 46-36-24 dts – Boîtier Shimano

Dérailleur Ar Shimano Deore XT M735

Dérailleur Av Shimano Deore XT M735

Manettes Thumbshifters Shimano Deore XT M735

Cassette Shimano Hyperglide 7V – 13-32 dts

Étriers Shimano Deore XT M732 – Système Cannondale Force 40

Leviers Shimano Deore XT M735 SLR 2 doigts

Tige de selle Ritchey Force 27.2

Selle San Marco Rolls

Jantes Matrix MT Aero

Moyeux Shimano Deore XT M735

Rayons Inox

Pneus Ritchey Megabyte

Blocages Shimano

Si sa proue garde un dessin classique des années 80, son arrière préfigure déjà les années 90, résolument axées sur la technologie et le marketing: le Cannondale SE2000 sera l’icône des premiers VTT à suspension. À la différence de ses concurrents directs comme le Boulder Gazelle ou le Proflex de chez Off-Road, le Cannondale exhibait outrageusement en vert et rose fluo, une suspension arrière issue de la moto . Depuis 1989, ses cadres “3.0 Series” en aluminium 6061 T6 équipaient toute une gamme de qualité mais aux tarifs élevés. Pour créer le SE 2000, Chris d’Alusio (designer chez cannondale mais aussi pilote de vitesse moto) adaptera sur ce cadre 3.0 Serie, un  cantilever dont le point de pivot se situera au dessus du pédalier pour que la chaîne verrouille la suspension au pédalage. Les bases sont donc relevées. Au sommet des haubans, comme l’amortisseur hydraulique empêchait la fixation d’une butée de gaine. Elle sera donc remplacée par une poulie qui démultipliera la puissance du freinage : “le système Force 40“. La suspension avant sera confiée à un simple potence Girvin-Flexstem. La fourche sera la redoutable Pepperoni, réputée pour son extrême raideur. Équipé d’un groupe Shimano deore XT, le vélo pèsera autour de 12,6 kg : une vraie prouesse.

Les premiers VTT suspendus n’étaient que des semi rigidescar seul l’arrière était amorti! Le concept n’était pas si farfelu si on considère que la répartition des masses, les chocs les plus importants ou les besoins de motricité sont concentrés sur la roue arrière. De plus, sous un choc, l’arrière s’écrasant, l’angle de colonne de direction se couchera et augmentera ainsi la stabilité du vélo. D’autre part il est plus facile d’adapter une fourche télescopique alors qu’une suspension arrière implique le changement du cadre complet. À noter que les fourches télescopiques étaient plutôt rares en 1991.

Lle cannondale SE2000 se pilote comme un VTT rigide. Pour éviter la sensation de “kick back” et ressentir la suspension dans le pédalage, la précontrainte doit être durcie pour ne pas s’enfoncer lorsqu’on s’assied sur le vélo. Ainsi réglée, la suspension reste réactive, apporte du confort et ce petit plus de motricité dans les côtes techniques. En descente, le freinage est puissant et si la suspension stabilise un peu les choses, la fourche Pepperoni d’une raideur impitoyable peut vite rappeler à l’ordre.  Dans les pédalages costauds, le pneu arrière semble être dégonflé : le contraste entre un avant très rigide et un arrière chewing-gum est trop important. Si Cannondale rigidifiera le bras oscillant en rajoutant une entretoise entre les bases, le cœur du problème se situe dans la faible rigidité torsionnelle de l’amortisseur. D’ailleurs, en 1992, lorsque le SE2000 deviendra le deltaV2000, Cannondale gardera la même suspension arrière mais avec un amortisseur plus rigide latéralement et quelques constructeurs comme Marzocchi, Fournalès, Ohlins ou Fox proposeront des alternatives à l’amortisseur d’origine.

 

Si le SE2000 n’a pas été le modèle le plus efficace de sa génération, Cannondale a déblayé le chemin en étant un des premiers grands constructeurs à commercialiser un VTT suspendu à une échelle mondiale. L’année suivante, tout constructeur se devait de présenter un modèle suspendu dans son catalogue.  Souvent utilisé en descente (la pepperoni étant très souvent remplacée par une Rock Shox) le SE2000 deviendra DeltaV2000 en 92 en recevant la fameuse fourche à suspension Headshock. Mais Cannondale travaillait déjà sur son futur modèle à suspension qui fera le succès de la marque pendant les années 90 : le SuperV.