1990 – Klein Pinnacle

Le Pinnacle était le modèle le moins compet… mais qui, contrairement à sa couleur fluo, n’avait pas à rougir de ses performances.

I

1990 Klein Pinnacle USA

  • Origine : USA
  • Cadre : Aluminium 6061 T6
  • Fourche : Acier chromo Spinner
  • Périphériques : Klein – Control Tech – Sella Italia Turbo
  • Transmission : Shimano Deore XT – Suntour XC pro
  • Freins : Paul
  • Roues : Mavic -Shimano Deore XT

 

27 ans plus tard, ce Klein attire toujours les regards. La cause la plus évidente saute aux yeux : un rouge aussi fluo ne court pas les rues, même chez les pompiers ! Qui plus est, la teinte est toujours aussi vive malgré des années d’UV et de nettoyage. Deuxième raison, certes plus discrète mais pourtant bien réelle : une conception encore moderne, seulement trahie par ses roues de 26” et sa fourche cintrée.

Oublions l’habituelle question “c’est du carbone ?”. la méprise est pourtant aisée tant la finition des jonctions des tubes en aluminium 6061 T6 est parfaite. Chez Klein, on ne ponce pas les soudures pour éviter leur fragilisation, mais on préfère les apprêter avant la fameuse peinture en Durethane multicouche du cadre. L’aluminium, c’est le credo de Klein. De l’alu et rien que de l’alu et ce dès 1973, année ou Gary Klein développa son premier cadre alu en tubes surdimensionnés soudés, jusqu’en 1995, année du rachat de la société par Trek. Le Mountain Klein verra le jour en 1985, juste un an après le premier VTT  de Cannondale, son concurrent le plus proche. Aussi, les deux marques, aux méthodes de fabrication très proches, se poursuivront régulièrement en procès.

 

Dès sa sortie en 1987, un Klein Pinnacle sera présenté par le magazine Mountain Bike Action dans un montage pesant moins de 10kgLe cadre Klein grignotait près de 500gr par rapport à ses homologues en acier, tout en restant rigide et résistant : la faible densité de l’aluminium permettait d’augmenter le diamètre et les épaisseurs des tubes. 

Le boîtier de pédalier se résume en deux roulements annulaires intégrés dans le cadre. Simple, léger et toujours d’actualité. Les choses se compliquent pour les bases avec un profil rond du côté des pattes de roues et carré vers le boîtier où elles se rejoignent dans une sorte de wishbone des plus rigides. Enfin, La circulation des câbles se fait à l’intérieur.

En 1990, le Pinnacle évolue. Le haut de gamme Klein s’appelle désormais Attitude avec sa fourche surdimensionnée et son combo cintre-potence MC1. Le Rascal suit juste après avec sa douille de direction classique en 1”, identique à celle du Pinnacle (et permettant le montage d’une des premières fourche télescopique). La seule différence entre les deux ? Quelques subtils millimètres dans la géométrie et des pattes arrières horizontales façon BMX pour le Rascal et des pattes verticales pour le Pinnacle. Sous les bases, le U brake est remplacé par le Chain Control Device, une protection du cadre contre les remontées de chaîne.

Le Pinnacle est le vélo idéal pour s’amuser. La réponse au coup de pédale est instantané. Sa géométrie compacte et basse lui confère maniabilité et stabilité. Au point que les vététistes, pourtant adeptes des dernières nouveautés, ne veulent plus le lâcher une fois à son guidon ! (Pour les incrédules, j’ai les noms !)