1993 – Kona HeiHei

Le fantasme roulant pour tout inconditionnel du titane : du cadre à la fourche en passant par le moindre accessoire, tout est réalisé dans le métal magique sur le Kona HeiHei.
I

1993 Kona Hei Hei

  • Conception : USA – Canada
  • Réalisation : USA
  • Catégorie : Vintage (1990-1996)

Titane 3Al-2,5V Sandvik

Kona Project 2 titane 3Al 2,5V Sandvik – Pivot et pattes en titane 6Al 4V fabriqués par Paragon Machine Works

Jeu de direction Chris King Grip Nut 3DV

Potence Kona Velocity Titane 3Al 2,5V

Cintre Kona Race Lite 3Al 2,5V

Pédalier Cook Bros Racing RSR 3DV – Plateaux titane Action Tec 46-36-24 dts – Boîtier Octalink – Axe White Industies

Dérailleur Ar Shimano XT M735 – Visserie ergal SRP

Dérailleur Av Shimano XT M735

Manettes Thumbshifters Shimano XT M735

Cassette Action Tec 12-32dts

Étriers Grafton Speed Controllers 3DV – Patins Kool Stop Ceramic

Leviers Grafton Re-Entry 3DV

Tige de selle Kona O Beam Titane 3Al 2,5V  27.2

Selle Kona Avocet

Jantes Sun CR16 Ceramic 3DV

Moyeux Hope Titane

Rayons DT Swiss Revolution (AR) Marwi Titane (AV)

Pneus Kona B:Drive Kevlar (AR) Kona A:Drive Kevla

Blocages Sun Ringle 3DV

Remettons les choses à leur place : Avant tout, le Kona a été  un des plus fabuleux vélo en titane qui ait jamais été fabriqué, sans rapport avec les modèles actuels suspendus et affublés des dernières grandes roues à la mode. Aussi, le Kona HeiHei est indissociable de l’histoire du VTT titane : le premier modèle en métal magique sera siglé Marin, piloté par Joe Murray et soudé par Gary Elfrich, le maître cadreur de Fat Chance et futur fondateur associé de Merlin… qui fabriquera le premier Kona en titane. Ici, retenons surtout le nom de Joe Murray : Pilote Marin (avec 73 victoires au compteur et Vice Champion du Monde à Villars de Lans en 1987 (certainement sur le Marin titane), puis designer des géométries chez Merlin et chez Kona. La patte de Joe Murray se reconnaît de loin : un angle de direction couché à 71°, un tube supérieur très sloping, et un poste de pilotage relevé pour apporter confort et meilleure visibilité du terrain au pilote. Parfaitement équilibrée entre stabilité et maniabilité, cette géométrie sera d’ailleurs souvent copiée. En 1991, le Kona titane ne sera plus fabriqué par Merlin mais par Sandvik qui proposera, pour la première fois, des tubes titane spécifiques au vélo. 

 

Le Kona HeiHei est fabriqué en titane de la tête aux pieds,  du cadre aux composants siglés Kona : la potence Velocity, le cintre Race Light, et la tige de selle O Beam. Dessinée par Joe Murray et Doug “Dew” Lafavor, la fourche Project 2 titane est une prouesse de fabrication. Son pivot à épaisseurs différenciés et ses pattes sont fabriquées par Paragon Machine Works dans du titane 6Al-4V. Le tout est ensuite soudé chez Sandvik. Pour pousser le vice, les rayons, la cassette, les plateaux et la visserie sont eux aussi en titane ! Résultat : 9 kg sur la balance pour un comportement particulièrement souple. Le vélo est très vif. On se surprend à atteindre des vitesses élevées à son guidon. Souple ne veut pas dire mou. comme son nom Hawaïen l’indique, le Kona HeiHei est avant tout une machine taillé pour la course

La magie du titane opère et sur sol défoncé ou sur tôle ondulée, le vélo se déforme mais tient le cap. Le Kona HeiHei se raidit au fur et à mesure que la vitesse s’élève et se montre précis, stable et rassurant dans les descentes (malgré des freins Grafton au fonctionnement aléatoire). Les portions plates s’avalent sur la grosse plaque avec facilité. On se découvre même des velléités de grimpeur. Efficace sur tous les terrains, le Kona HeiHei ne serait pas ridicule face aux VTC à grandes roues qui envahissent les compet XC actuelles, prouvant qu’un VTT en titane bien conçu reste et restera au delà des modes dictées par le marketing. Seuls les composants anodisés purple très en vogue en 1992 trahiraient son âge.

 

Son nom est hawaïen mais Kona est une marque américano-canadienne créée en 1988 par Jacob Heilbron, Dan Gerhard et… Joe Murray. Ce dernier développe dès la première année, une gamme de pneus spécifiques pour l’avant et l’arrière. En 1989, il crée la fameuse fourche droite Project 2 et reprend les géométries qu’il dessina pour Merlin. Le HeiHei, directement inspiré de son premier VTT titane, reste son œuvre maîtresse. L’aluminium apparaîtra dans la gamme avec le Kula en 1993, puis, Kona se lancera dans la course des suspensions en 1994 avec les SEX (Suspension EXperience) pour s’orienter ensuite vers des pratiques plus extrêmes comme la descente et le Free Ride. Le HeiHei deviendra le King Kahuna en 2000 pour disparaître du catalogue en 2001. 

De son côté, Joe Murray quittera Kona en 1994 pour de nouvelles aventures et développera Voodoo, sa propre marque.