1988 – MBK Tracker High Tech

MBK s’était lancé dans le VTT dès 1984. Le Ranger High Tech était le premier fer de lance dans la marque avec ses tubes Colombus et son groupe Shimano Deore XT.

I

1988 MBK Ranger High Tech

  • Origine : France
  • Cadre : Acier Chromo Colombus
  • Fourche : Acier Chromo Colombus
  • Périphériques : Sella Italia Turbo – Oury – Hite Rite
  • Transmission : Shimano Deore XT M730
  • Freins : Shimano Deore XT M730
  • Roues Mavic – Shimano Deore XT M730

Tout n’est pas dans les couleurs fluo. En cette fin des années 80, MBK avait succombé à la mode du fluo. Il faut dire que cela s’accommodait plutôt bien avec les tenus de l’époque, voire même avec les maquillages de certains compétiteurs !! Sur ce modèle haut de gamme, le cocktail de vert, jaune et orange fluo fera date et marquera de nombreux Vététistes français.

Derrière ces couleurs se cache un cadre composé de tubes chromo haut de gamme de chez Colombus, issus d’une série “Off Road” spécialement développée pour le VTT, ils possèdent déjà une épaisseur variable. Les fourreaux de fourche proviennent aussi de la marque à la colombe. Si la plupart des soudures sont de classiques cordons TIG, la liaison des tubes diagonal et supérieur avec la douille de direction est réalisée par une une brasure interne invisible, l’Inexternal welding, que MBK mettra en avant dans ses gammes suivantes. D’autres détails comme les petits raccord brasés entre les haubans montrent le soin de sa fabrication française. Nous ne parlerons pas du poids ; disons qu’il est plutôt honnête pour l’époque. Côté géométrie, les angles sont couchés et les bases mesurent 450 mm ! Bonjour stabilité et attention maniabilité !! Côté équipement, ce modèle était monté d’origine avec un groupe Shimano XT M730 18 vitesses, le top de l’époque. Il est présenté ici avec un groupe XT de 1990 avec ses 21 vitesses. Les jantes sont des Mavic Oxygen M6CD remarquables pour leur largeur et leur robustesse.

Ce vélo est équipé d’une tige de selle télescopique (ou plutôt de son ancêtre), le Hite Rite, inventé par Joe Breeze et Josh Angell en 1984. Avant d’entreprendre une descente technique, il suffit d’ouvrir le blocage rapide, de laisser la selle se baisser sous son poids puis de verrouiller : vous êtes en position basse. Ensuite ouvrir le blocage, se lever et laisser le ressort remonter la selle à sa position initiale.

Une géométrie… d’une autre époque.
Aujourd’hui, rouler sur un tel vélo est un peu déroutant. Les repères sont sensiblement différents par rapport à un vélo moderne. Le maître mot est anticipation à petite vitesse et dans les mono-traces techniques, mais il s’en sort plutôt bien. Dans les montées raides, ses longues bases et le boîtier de pédalier relativement bas font merveille mais les rapports surdimensionnés sont vite limités. Par contre, du pur régal lorsqu’on bascule en descente ! La géométrie est très stable et rassurante. Prendre de la vitesse est vraiment facile, pour peu que le terrain ne soit évidemment pas trop cassant. La fourche fait preuve de souplesse et filtre de nombreuses vibrations. Avec un freinage cantilever et même avec des patins Mathauser (le top de l’époque), aller vite n’est pas toujours un choix et on revient finalement assez vite au pilotage par anticipation !

 

En 1984, le M.T. Bécane (MounTain Bécane) débute la lignée des VTT MBK.

Le Tracker et le Ranger apparaissent l’année suivante avec des périphériques hétéroclites car le matériel spécifique VTT n’existait pas encore. On retrouve donc du Dia-Compe, du Spécialités T.A., du Wolber et du Sachs Maillard… À partir de 1987, Shimano équipe toute la gamme,du groupe Exage pour l’Aventure jusqu’au XT pour le Tracker Hi-Tech. Le modèle Aventure a d’ailleurs permis à beaucoup de goûter aux premières joies du VTT ! En 1987, MBK développe le Descender pour la location, un ancêtre du vélo de descente avec un seul plateau et des freins mixtes, patins et tambour à l’avant ! Si les MBK sont en acier avec des tubes aux extrémités ovalisés (le HPF) un tout- suspendu et un titane couronneront leur gamme, et quelques projets futuristes comme le Bzzzz seront exposés lors de salons. En compétition, bon nombre de pilotes comme Patrice Thévenard, Bruno Lebras ou Nathalie Ségura obtiendront leurs premières victoires en VTT sur un MBK.