1988 – Fisher Experimental

Pour un article, Henry Barlow voulait tester les particularité de l’acier, de l’alu et du titane, en faisant réaliser 3 vélos avec les mêmes cotes que son Salsa dans chaque matériau. Ce Gary Fisher était le digne représentant de l’acier.
I

1988
- Fisher Experimental

  • Origine USA

  • Cadre Acier Chromo True Temper soudo-brasé
  • Fourche Acier Chromo True Temper soudo-brasé

  • Périphériques Fisher- Sella Italia Turbo

  • Transmission Shimano Deore XT M730

  • Freins Roller-Cam WTB – Shimano Deore XT M730

  • Roues Araya – Shimano Deore XT M730 – Fisher

Voilà un vélo particulier !! Il a été réalisé spécialement pour un article du magazine américain “Mountain Bike Magazine”. Henry Barlow, créateur du magazine, désirait comparer les cadres en acier, en aluminium et en titane. Pour éliminer les différences de géométries, Henry imposa les cotes de son Salas Alacarte aux divers constructeurs. Il choisit Merlin pour le titane, Ellison pour l’alu et Gary Fisher pour réaliser le cadre en tubes d’acier True Temper “Oversize”, une technique jusqu’alors utilisée pour l’aluminium. 

Le cadre sera réalisé dans l’usine de Gary à San Rafael en Californie. Les stubes sont soudo-brasés, une technique délicate réalisée au chalumeau. Les larges cordons de soudure sont limés. Les jonctions entre les tubes sont fluides et imperceptibles. La fourche de type unicrown est aussi soudo-brasée. Les freins sont les véritables “Roller Cams WTB” dessinés par Charly Cunningham et non les modèles fabriqués sous license par Suntour. La peinture est exceptionnelle, avec une couleur et des nuances qui changent selon la lumière. La douille de direction est en 1”1/4 Evolution, un nouveau standard proposé par Gary Fisher. Enfin, le boîtier de pédalier de 88 mm de large avec roulements intégrés assure un dégagement incroyable, même avec les pneus Fisher FatTrax en 2.2, montés sur ce vélo.

Conclusion de l’article d’Henry Barlow ?
Même s’ils offrent des sensations différentes, le titane, l’alu ou l’acier offrent tous un même niveau de performances. Le Merlin était le plus rapide et le plus confortable. Le Salsa le talonnait de près. L’Ellison alu et le Fisher de ressemblaient. Les tubes oversized sont évidemment plus raides. Le Fisher est donc rigide et permet des relances incroyables. La fourche est très précise et la roue avant se place exactement où l’on souhaite. Mais grâce aux énormes pneus Fisher FatTrax 2.2, le Fisher reste confortable et garde une excellente motricité dès que ça grimpe.

Ce Fisher Expérimental unique reflète la philosophie de Gary Fisher: Toujours tester de nouvelles solutions pour concevoir des vélos innovants et toujours plus performants. L’Oversize indispensable pour l’alu, voire le titane, était moins pertinent sur l’acier. Mais les boîtiers intégrés et les douilles de direction bodybuildées seront plus que jamais d’actualité, tout comme les énormes pneus qui assurent confort, adhérence et rendement !