1986 – Cannondale SM700

Le meilleur grimpeur de son temps avec sa petite roue arrière de 24 pouces.

I

1986 – Cannondale SM700

  • Origine : USA
  • Cadre : Aluminiun 6061 T6
  • Fourche : Acier Chromo Grove Innovation
  • Périphériques : Grove Innovation – Brooks
  • Transmission : Suntour XC
  • Freins : Suntour Roller Cam
  • Roues : Sun-Cannondale – Suntour XC

En 1986, la gamme de VTT Cannondale s’étoffe d’un modèle supplémentaire. Le SM700 vient épauler le SM 500 apparu en 1984, avec un équipement mieux adapté à une vraie pratique du tout terrain. Exit le frein arrière Dia Compe de BMX, les Cannondale sont maintenant équipés de freins Suntour Roller-Cam, réputés pour leur puissance et leur progressivité et d’une transmission Suntour complète. Évidement, le SM700 et le SM 500 sont construits autour du même cadre en aluminium 6061 T6 développé en 1984, avec une géométrie identique, des gros tubes et le fameux boîtier de pédalier haut perché. De plus, même si Cannondale propose depuis 1985 des vélos avec deux roues de 26 ” en option, la marque du Connecticut reste fidèle à la petite roue arrière de 24” préconisée par John Olsen.

Pourquoi 2 roues différentes?
Plusieurs raison à cela. Tout d’abord, la petite roue arrière permet de compenser des bases trop longues comme ce fut le cas sur les MCR Descender et l’Hanebrink SE Shocker avec leur suspension arrière. Ensuite, la petite roue, plus vive et plus solide sera souvent prisée sur les modèles trial (chez Ibis, Fat Chance et l’Edge de Raleigh… dessiné par John Olsen). En 1986, l’amateur de grimpettes qui désire des développements plus courts n’aura pas d’autre alternative que de réduire la taille de la roue arrière. Mais, la vivacité ainsi apportée nécessite une roue avant de 26” pour stabiliser le vélo. La roue arrière de 24” réapparaîtra fin 90 en descente, dans des pratiques engagées et s’est réimplantée en trial. Plus tard, Trek sera champion du monde SingleSpeed avec un vélo équipé en roues de 29” avant et 26” arrière, le fameux 69er.

e SM700 présenté ici possède quelques particularités. Sa robe vert bouteille d’origine est personnalisée par un “striping” de peinture jaune à la Jason Pollock, une coutume de mécanos américains qui signaient ainsi les vélos préparés. La fourche et le guidon d’origine sont remplacés par du “Grove Innovation”, un petit artisan américain, grand gourou de la soudure et de la géométrie. Les roulements proviennent de chez Specialized, et les patins de frein sont des Mathauser.

Le Cannondale SM700 est un VTT de franchissement.

Dans le plus pur esprit des VTT fabriqués sur la côte Est des US (d’où le nom de Beast of the East). Le boîtier de pédalier est situé à 33 cm du sol améliore la garde au sol et le sloping du cadre facilite les mouvements. Plutôt léger pour l’époque avec ses 13,5kg, le SM700 est assez vif et maniable. Le vélo tourne dans un mouchoir de poche avec précision. La raideur du cadre alu et la roue arrière de 24” à la faible inertie améliorent le comportement en montée. En descente, le centre de gravité haut perché complique les choses dès que la vitesse
augmente, mais le freinage puissant et progressif des “Roller-Cam” se montre toujours rassurant. Avec son allure de gros BMX, le SM700 se complaît sur les terrains accidentés, techniques et les grimpettes impossibles.

Le Cannondale SM700 VTT joueur, dont l’orientation n’est pas d’aller vite mais plutôt de chercher à passer partout. La roue arrière de 24” disparaîtra du catalogue en 1989,  mais Cannondale continuera à proposer son cadre “Beast of the East” à la géométrie trialisante (cadre sloping-boîtier de pédalier haut perché) pendant encore 10 ans.

L’histoire de Cannondale débute en 1971, dans une petite gare du Connecticut. Spécialisée dans les remorques et la bagagerie cycliste, Cannondale utilisera des gros tubes alu dès son premier vélo en 1983: doubler le diamètre d’un tube, augmente sa rigidité par 16 et transforme l’aluminium, matériau plutôt mou en une structure rigide et légère. Qui de Klein, Charlie Cunningham ou Cannondale est vraiment à l’origine des cadres alu oversizedEn tout cas, Ces gros tubes alu vont inonder le marché européen dans les années 90. Toutefois, Cannondale sera toujours une entreprise innovante: la suspension arrière en 90, la fourche Headshok en 92,  le Super V (souvent copié) en 93… Et même la réalisation complète d’une moto d’enduro !