1994 – Emery Primo Ti

Cette fois-ci, La société grenobloise s’est tournée vers Sandvik et un titane 3-2,5 plus classique pour réaliser son haut de gamme, pour un plutôt luxueux.
I

1994
Emery Primo Ti

  • Conception : France
  • Fabrication : USA
  • Période : Vintage (1990-1996)

Titane 3Al-2,5V Sandvik

Emery Cr-Mo triple butted

Jeu de direction Chris King No Threadset 1″1/8

Potence Control Tech

Cintre Titane 3Al2,5V

Pédalier Kooka 44-32-22 dts – Boîtier PMP titane

Dérailleur Ar Shimano XTR M910

Dérailleur Av Shimano XTR M900

Manettes Poignées tournantes SRAM X-Ray

Cassette Shimano XTR M950 11-32 dts

Étriers Shimano XTR M900

Leviers Avid SD Ultimate

Tige de selle Control Tech Alu

Selle Sella Italia Flite Evolution 1Titanium

Jantes Mavic 117 Ceramic

Moyeux Hope titanium

Rayons Titane

Pneus Onza Porcupine

Blocages Titane

L’allure plutôt classique de l’Emery Primo Titane, cache un vélo taillé pour l’attaque et la montagne.
Ce cadre représente le haut de gamme de la marque. Depuis trois ans,  Emery propose un titane dans sa gamme mais contrairement à 1993 et 1994 les tubes ne sont plus en titane 6Al-4V mais en 3Al-2,5V pour un poids de 1,65 kg. Changement de sous-traitant avec Sandvik Special Metals aux USA, qui produit aussi les Kona Hei‑Hei, les Dean et les MC Mahon. On retrouve les petits obus caractéristiques reliant les pattes arrières aux bases et haubans. La fourche acier Tange triple butted est un modèle de confort et de précision. L’Emery Primo Ti n’est disponible qu’en kit cadre / fourche / jeu de direction / potence et tige de selle ControlTech, laissant ainsi libre cours à un montage “à la carte”.

Ici, le vélo reprend les principales pièces d’exception du Primo acier de série (pédalier Kooka, moyeux Hope à corps titane) pour un poids final de 8,5 kg.

Dessiné par Jean Billion, le cadre est dans la tendance de l’époque. Un angle de tube de selle à 73,5° et une direction à 71,5°. Le cadre n’est pas trop long, le boîtier de pédalier assez bas et un poste de pilotage relativement haut permettent une bonne polyvalence. L’empattement du modèle titane est quelques millimètres plus long que les modèles acier.

Sur le terrain, la géométrie fait merveille. Maniable dans les enchaînements rapides, l’Emery Primo Ti est aussi très à l’aise à basse vitesse dans des secteurs trialisants et techniques. Son comportement est sécurisant à plus grande vitesse et les courbes, sont abordées sereinement grâce à la fourche qui joue ici tout son rôle.

 

L’elasticité du cadre offre une motricité qui fait merveille dans les montées extrêmes, où le vélo reste toujours facile à contrôler. Son faible poids est aussi un avantage certain. Le titane, métal “magique”, assure une bonne filtration des vibrations et restitue de manière élastique la puissance de pédalage. Conçu dans les Alpes, ce vélo reste particulièrement adapté à son terroir montagnard !

Basée en Isère, Emery, débute par des fixations de surf (dont elle fut leader du marché) et des skis de randonnée.
En 1990, Dans l’usine de St Egrève, le directeur commercial, Régis Bédejus, montre un coin d’entrepôt vide à Jean Billion  : “installe-toi là et développe-nous une gamme de VTT ”. Ainsi démarre une histoire de 5 ans. Jean Billion avait déjà œuvré chez Look et chez l’importateur de Marin, le magasin grenoblois Mountain Bike Diffusions. Les VTT Emery sont sobres, techniquement très aboutis, et utilisant des tubes acier volontairement panachées (Ritchey, Tange, True Temper, Fuji) pour obtenir le meilleur comportement. Le titane apparaît dans la gamme 1993,et l’aluminium en 1995. Des composants mûrement choisis pour aboutir au meilleur rapport performance/poids/prix. Sur tous les modèles 1995, le slogan résume bien la philosophie d’Emery : “Inventer pour le plaisir”.